Comprendre
Article
Débutant

Accompagner l'immersion professionnelle

Vignette
Vignette
Légende
Cédric Ruel - La Garantie Jeune
-
Crédits
Onisep
Depuis avril 2016, Cédric Ruel est chargé de la coordination du dispositif « garantie jeunes », à la mission locale de Sénart, en Seine-et-Marne. Chaque année, un conseiller assure en moyenne le suivi d’une cinquantaine de bénéficiaires.

« Ce sont des jeunes en rupture familiale ou en grande précarité. Au départ, leur problématique principale est bien souvent le logement, mais ils comprennent vite que, pour accéder au logement, il faut accéder à l'emploi. »

Ces jeunes participent d'abord, pendant 4 à 6 semaines, à des séances collectives en petits groupes. « Plusieurs thèmes sont abordés : la santé, les droits auxquels ils peuvent prétendre (au chômage, au logement, ou à la sécurité sociale) et la tenue d'un budget. Ils passent un bilan de compétences et des tests psychologiques. Ils participent à des ateliers pour apprendre à rédiger un CV et des lettres de motivation et pour se préparer à un entretien d'embauche. » Un premier bilan est dressé à l'issue de cette période. Un plan d'action personnalisé est alors établi pour les 11 mois suivants, en concertation avec les bénéficiaires : « Pour les mineurs, l'accès à une formation et à des stages est la voie la plus souvent choisie. Ceux qui sont plus âgés vont plutôt opter pour travailler en mission d'intérimaire. La finalité, pour tous, étant de passer du temps en immersion professionnelle. »

Pour continuer à percevoir son allocation (cumulable avec des revenus limités), le jeune est tenu de venir remplir une déclaration d'activités mensuelle détaillant les démarches effectuées lors du mois écoulé, le tout assorti des justificatifs : fiche de paie, attestation de stage ou de formation. « Il faut consacrer du temps aux nouveaux venus dans le dispositif, confie Cédric, et en garder pour les plus anciens, afin d'assurer un suivi de qualité. » Un 2e bilan intervient au bout de 6 mois, et le dernier à la fin des 12 mois. « Nous travaillons avec de nombreux partenaires : animateurs sociaux, médiateurs, personnels des mairies, des maisons de santé, de la PJJ (Protection judiciaire de la jeunesse), des foyers pour jeunes travailleurs, etc. Tous peuvent orienter des jeunes vers nous. »

Comprendre
Article
Auteur
Onisep

VOIR AUSSI…