Témoignage

Le projet de Didier : dépolluer les océans

Vignette
Vignette
Légende
Portrait de Didier Claverie
-
Crédits
Didier Claverie
Didier Claverie, 22 ans, souhaite nettoyer le plastique dans l’environnement marin avec un filet spécial qui permet de récupérer les microparticules de plastique. Dans cette interview, il nous raconte pourquoi cette idée lui est venue et comment il s'y prend pour monter son projet, avec l'accompagnement du Groupement de Créateurs Est-Réunion.

Quel est votre projet ?
Mon idée est de créer un concept visant à limiter le plastique dans l’environnement marin, en utilisant un filet spécial, qui est utilisé uniquement aux Etats-Unis actuellement, pour récupérer les microparticules de plastique dans l’océan indien. Et ensuite transporter les déchets récupérés vers les espaces dédiés à sa valorisation et son recyclage.

D’où vous est venue cette idée ?
L’environnement m’a toujours beaucoup intéressé. J’ai donc décidé de me lancer dans ce domaine dès ma sortie de seconde. J’ai opté pour un Bac Technologique, spécialité Energie Environnement. C’est en réalisant des immersions en entreprise que je me suis rendu compte que travailler en tant qu’employé ne me correspondait pas. J’ai décidé de réagir et d’exercer un métier dans lequel je vais m’épanouir.
J’ai toujours été sensible à des causes importantes comme la protection des animaux, la réduction de CO2 atmosphérique, les nouvelles énergies vertes. L’une des choses qui m’a le plus choqué depuis ces quelques années, c’est l’augmentation de plastique dans les océans. En effet, on a découvert qu'il y avait tellement de déchets aujourd'hui dans l'océan qu’un véritable continent s’est formé à partir de ce que l'homme a déversé dans la mer. Pour moi, c’est l’une des priorités actuelles, qui nécessite qu’on y accorde davantage d’importance. J'ai donc fait des recherches et l'idée m'est venue de travailler à réduire ce fléau.

Comment comptez-vous réaliser ce projet ?
Pour développer cette idée, je peux compter sur mon accompagnement à la Mission Locale Est-Réunion dans le cadre du Groupement de Créateurs, qui m’aide à définir et développer mon idée, mais aussi découvrir l’environnement de mon projet : le métier, le secteur d’activité, les réglementations et le besoin d’investissement.
Les prochaines étapes de développement sont de développer les compétences de chef d’entreprise en suivant la formation DU Entrepreneur TPE proposée par le Groupement de Créateurs, rencontrer les entrepreneurs et partenaires du territoire (La Réunion) qui œuvrent dans l’environnement et le recyclage, réaliser une étude de marché et un Business Plan, et développer une communication afin de me faire connaître et rallier le monde à cette cause primordiale.

Que vous apporte l'accompagnement du Groupement de Créateurs ?
Le Groupement Créateurs m’a beaucoup aidé en ce qui concerne la structuration de mes idées. Grâce à certains documents et entretiens personnalisés, j’ai pu avancer dans le développement de mon projet et de la création de mon entreprise.
Le fait de nous montrer comment avoir les bases pour une création d’entreprise nous aide beaucoup à avoir une image de ce qu’est la vie de jeune entrepreneur.
Le Groupement de Créateurs nous apprend également à gérer une entreprise TPE en nous donnant accès a une formation spécialisée dans la gestion d’entreprise et tout ça, entouré de jeunes qui sont comme moi, c’est-à-dire, des jeunes voulant vivre de ce qu’ils aiment et ainsi vivre de leur passion.

Selon vous, est-ce qu’on peut entreprendre quand on est jeune ?
Oui ! il n’y a pas d’âge pour entreprendre ! Aujourd’hui les visions changent : on a l’habitude de voir des chef d’entreprises qui ont en moyenne dans la quarantaine, alors je croyais moi aussi qu’il y avait un certaine âge pour entreprendre. J’ai été grandement surpris par le nombre de jeunes qui voulaient sortir de leur zone de confort et entreprendre au moment où j’ai assisté à une présentation du Groupement de Créateurs. J’ai donc fait quelques recherches et finalement j’ai trouvé beaucoup de jeunes chefs d’entreprises de 18-25 ans qui s’en sortent extrêmement bien. Donc oui, on peut entreprendre quand on est jeune.

Quel conseil donneriez-vous à un jeune qui aimerait créer ?
Ce serait de croire en lui ! Il y aura beaucoup de doutes, de peurs, mais si il croit en lui, il pourra alors surmonter ces peurs et ces croyances limitantes, pour atteindre son but et vivre de ce qu’il aime.
Comme écrit l'auteur Jean Gastaldi, "La confiance en soi c’est obtenir déjà plus de la moitié de sa prochaine réussite."

 

Se lancer en étant accompagné, c'est mieux ! Le Groupement de Créateurs Est-Réunion fait partie du réseau national des Groupements de Créateurs, qui vous aident :
- à faire émerger votre projet (mieux se connaître, définir précisément son idée, explorer l'environnement de son projet, pour  valider l'adéquation entre soi, son projet et son environnement)
- à apprendre à créer et gérer une entreprise par la formation au Diplôme d'Université de Créateur d'Activité (DUCA), reconnu par la certification Entrepreneur TPE, accessible sans le Bac.
Pour connaître les coordonnées du Groupement de Créateurs le plus proche de chez vous, c'est ici !

Témoignage
Auteur
Cécile Campy-Bianco, Association Nationale des Groupements de Créateurs